Extraction de sable en baie de Lannion : la colère s’exprime en mer

La colère contre l’extraction de sable s’est exprimée en mer, où environ 400 personnes, venues sur 120 bateaux, se sont rassemblées, ce samedi 17 septembre, au large de Trébeurden (22).

Ils sont venus de Trébeurden, de l’Île-Grande ou de Locquémeau sur leurs bateaux de plaisance et de pêche, à moteur ou à la voile, certains en kayak, d’autres déguisés en macareux, quelques-uns avaient même fait le déplacement à la godille.

Au total, on a compté 120 embarcations, dont une dizaine de bateaux de pêche professionnelle, hier, vers 17 h, devant l’île Molène, au large de Trébeurden. Les gens de mer ont répété, au son de leurs cornes de brume et en allumant des feux de détresse, leur « non » ferme à l’extraction de sable en baie de Lannion, dont le site se trouve tout près de leur lieu de rassemblement. Cette « colère en mer », exprimée dans la bonne humeur, était à l’initiative de l’association du collectif Le Peuple des Dunes de Batz à Bréhat, l’une de celles qui luttent activement contre les prélèvements de sable coquillier sur la dune du Crapaud, lancés la semaine dernière par la Can, filiale du groupe Roullier.

Marche d’information à Beg Meil (Fouesnant, Finistère)sur le sentier côtier

Servitude de passage le long du littoral : 6ème enquête publique

Suite à un recours de deux propriétaires opposés au passage de la servitude sur leurs parcelles, et à une prétendue « erreur de procédure » lors de l’enquête publique de 2011, le préfet a décidé l’ouverture d’une 6ème enquête publique à partir du 19 septembre 2016. Il aurait pu faire le choix d’ ouvrir enfin la servitude de droit, qui longe la côte sur une largeur de 3m, mais préfère tenter, par un nouvel arrêté, de régulariser la situation , et ainsi légaliser les aménagements lourds réalisés par les propriétaires ( décaissements, murs, grillages,…), de notre point de vue, illégaux.

L’ASPF qui a œuvré depuis tant d’années à l’ouverture de ce sentier, invite toutes celles et tous ceux qui profitent de cette balade, à la rejoindre le samedi 17 septembre pour une marche d’information afin de se faire un avis pour une déposition lors de l’enquête. Les coefficients de marée élevés permettront de démontrer que le passage doit bien se faire sur les propriétés, en haut de falaises, et non sur des perrés submersibles.

Rendez-vous : bunker du sémaphore le 17/09/2016 à 17h

Le Conseil d’Administration de l’ASPF

Jour de colère contre l’extraction de sable dimanche 11 septembre à 11h à Lannion

L’extraction de sable dans la baie de Lannion a commencé.

Contre la volonté des habitants de tout un territoire de la République, le pillage de notre patrimoine naturel a commencé. Qui peut ignorer cette injustice profonde vécue par toute une population ? Nos gouvernants et le groupe privé qui profitera de ce pillage l’ignorent superbement. Peut-on mépriser à ce point des citoyennes et des citoyens ?

Alors, à chacun de prendre ses responsabilités. Sauvegarde du Trégor, toutes les associations fédérées, Peuple des Dunes de Batz à Bréhat ont pris les leurs. Elles vous invitent dimanche à 11 h sur la place du centre à Lannion à manifester haut et fort votre colère contre ce saccage environnemental, cette atteinte à l’économie, ce déni de démocratie. Ensemble, nous rappellerons à nos gouvernants qu’aucun acte démocratique ne peut se faire contre les citoyennes et les citoyens. Munissez-vous de tout instrument sonore pour organiser le plus grand tapage du Trégor. Que notre colère soit entendue jusqu’à Paris, en passant par Rennes. Cette manifestation n’est que le premier acte d’un combat appelé à durer tout le temps qu’il faudra pour que toute extraction de sable cesse en baie de Lannion.

L’application de la Loi Littoral

Face aux nombreuses remises en question de la Loi Littoral et notamment de l’ancien article L146-4-1 relatif à la continuité de l’urbanisation en dehors des espaces déjà urbanisés (agglomérations et villages), l’UADL a organisé une réunion publique sur ce thème le samedi 9 avril à l’espace associatif à Kemper.

En première partie, Damien Varnoux, avocat en droit public (environnement et urbanisme) au cabinet Valadou-Josselin et associés, a présenté un exposé répondant notamment à 2 grandes questions : que dit la loi ? et quelle est la jurisprudence ?

Un échange avec les personnes présentes dans la salle a ensuite permis l’expression de nombreux avis sur la question.

Vous trouverez, ci-dessous, le document présenté par Damien Varnoux et un article du Télégramme.

Littoral 09 04 16

UADL- conférence sur la loi littoral 9 avril 2016

Application du dècret plage en baie de La Baule-Pornichet

Ce décret demande à ce que les constructions réalisées sur une plage, qui doivent nécessairement être démontables ou transportables, soient retirées pendant au moins la moitié de l’année. Dans une station classée comme La Baule, les constructions peuvent demeurer sur la plage pendant un maximum de 8 mois, sauf agrément…

Lire la suite

Pen Ar Ster au Guivinec, un estuaire à prèserver

L’arrière-port du Guilvinec-Léchiagat est d’une remarquable biodiversité et une nourricerie indispensable pour le repeuplement de la mer. Plutôt que d’en faire un parking à bateaux, il faut le préserver et lui rendre une dynamique encore plus forte. le blog du collectif « au nom du Ster »

Lire la suite

Contentieux ACR 56 – PLU de Ploemeur

Le 26 février 2016, le tribunal administratif de Rennes a donné raison à l’association des Amis des chemins de ronde du Morbihan en retenant tous les motifs d’annulations soulevés par l’association contre le PLU de Ploemeur, soit : l’illégalité des franges constructibles de hameaux, l’illégalité de la zone d’Habitations légères…

Lire la suite