Quelle cohérence dans les politiques publiques ?

Le projet de loi ELAN vient d’être adopté par le Parlement après son vote par le Sénat. L’article 12 autorise les constructions et installations dans les « dents creuses », espaces non construits entre plusieurs espaces construits des hameaux dans les communes soumises à la loi Littoral. Il permet également de réduire les délais d’urbanisation de ces dents creuses en écartant la procédure normale de révision des Schémas de Cohérence Territoriaux (SCOT).

En même temps, le Conseil régional de Bretagne organise la Breizh COP avec 3 grandes orientations dont « Une Bretagne, terre de progrès humains et écologiques pour les générations actuelles et futures », 38 propositions dont « Conforter, dynamiser et animer les centralités urbaines, périurbaines et rurales ».

La loi Littoral votée en 1986 comportait cet objectif de renforcement des centralités en autorisant l’urbanisation à partir des bourgs et villages existants. L’article 12 voté par le Parlement va à l’encontre de cet objectif.

Rappelons que la Bretagne est la région française qui compte le plus grand linéaire côtier.

Où est la cohérence des politiques publiques dans notre pays ?

Il serait hautement souhaitable que les parlementaires bretons rejoignent tous les acteurs régionaux mobilisés pour « Une Bretagne, terre de progrès humains et écologiques pour les générations actuelles et futures »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *